fr
Élèves du secondaire
Étudiants Cégep | Université
Personnel scolaire
Nos services
Blogue
M'inscrire
Les dates limites d'inscription approchent !
M'INSCRIRE

#echangesazimut | Le blogue

# Catalogne # Échanges d'élèves du secondaire # Espagne

La plus belle année de ma vie !

Mila Goulet

Échanges d'élèves au secondaire

« On dit que la première impression est toujours la plus marquante. C’est pourquoi je vous raconterai mon arrivée en Catalogne, l’une des journées les plus marquantes de mon échange.  »

Je me dirigeais vers l’aéroport avec ma famille et pour une fois je n’ai pas vraiment parlé pendant le trajet . Même si je savais que c’était la dernière fois que je voyais ma mère, mon père et ma sœur avant 3 mois j’avais la tête ailleurs. Bien plus vite que je ne le pensais, j’étais assise dans l’avion. Je ne m’étais jamais sentie aussi stressée, si fébrile, si heureuse, si triste, si apeurée, si enchantée de me retrouver dans un banc entourée d’inconnues pendant six heures de vol. Les mêmes six heures de vol qui m’ont paru extrêmement longues, mais si rapides à la fois. J’étais enfin à Barcelone. Je suis arrivée vers 11h je présume, mais tout est allé tellement vite et le décalage horaire me suivait de très près. J’ai finalement rencontré celle avec qui je correspondais depuis deux mois par de longs courriels écrits d’un espagnol plus que médiocre. Cette même personne qui s’avéra être et est toujours ma confidente, ma meilleure amie, ma sœur. Cette même personne qui me donne envie d’inventer la téléportation. Mar. Sans oublier ma famille d’accueil où devrais-je dire mes familles d’accueil. Les parents de Mar étant séparés j’ai eu la chance de rencontrer et d’aimer encore plus de Catalans, ils sont magnifiques.

Déjà arrivée, déjà le sablier s’écoulait. Les bagages dans l’auto et on part pour une visite de la partie médiévale de Barcelone. La fatigue se fait de plus en plus sentir, mais l’émerveillement me donne l’énergie de continuer. Ma belle-mère me raconte l’histoire de l’architecture, les légendes. Je ne comprends rien. Mais j’adore ça. Et wouip on embarque dans l’auto. J’arrive à notre maison à Barcelone. On m’explique que je ne vivrai pas ici, mais dans un village, Sentmenat, à 30 minutes de là. Je Face Time ma famille au Québec. Il est environ 15h et nous mangeons. Enfin. Pour la troisième fois depuis mon arrivée il y a de ça quatre heures nous rembarquons dans l’auto. Cette fois-ci malgré les cactus, les palmiers et la mer qui m’hypnotisent, le sommeil gagne et je m’endors. Je me réveille dans un petit village rempli de sens unique et de commerces. Je découvrirai que la fruiterie est mon préféré. J’étais arrivée à Sentmenat. Je me suis installée dans ma chambre jaune et j’ai ouvert grand la fenêtre pour laisser passer l’air frais. Je savais à peine me présenter dans cette langue romane qu’est l’espagnol, mais j’ai réussi à offrir mes cannes de sirop d’érable 100% canadien à ma famille d’accueil. Ils ont compris ce qu’elles étaient seulement 3 semaines après, quand je pouvais enfin laisser mon dictionnaire bilingue à la maison avant d’aller à l’école.

«  C’était il y a un an jour pour jour. L’année qui a passé a probablement été la plus belle de ma vie.  »

J’ai tellement appris et grandi, j’ai tellement vu et vécu, j’ai rencontré et j’ai aimé tellement de gens extraordinaires. Mes trois mois en Catalogne sont indescriptibles. Ils sont merveilleux. C’est une expérience inouïe. On me demandait souvent qu’est-ce que tu as préféré et je ne savais jamais quoi répondre. Ça doit prendre du recul pour réussir à trouver une réponse, car aujourd’hui je sais que les Catalans ont rendu ce périple plus que magique. Ils sont si accueillants, si aimables, si ouverts d’esprit, si compréhensif et si intéressant.

La vidéo qui accompagne ce message représente assez bien mon voyage. Il va vite, mais on voit beaucoup de choses (surtout des zooms sur le visage à Mar, j’adore ça). Je ne suis pas vidéaste, mais ces images signifient énormément pour moi.

« Je ne saurais jamais remercier assez ceux qui m’ont accompagné dans ce processus. Prenez les chances qui s’offrent à vous, il n’est jamais trop tard. »

Retour au blogue

Partage ton histoire d'échange sur notre blogue!

Soumettre un article