fr
Élèves du secondaire
Étudiants Cégep | Université
Personnel scolaire
Nos services
Blogue
M'inscrire

IMPORTANT

Il est maintenant possible de s’inscrire ou de faire une demande de subvention pour les programmes suivants:

Malheureusement, en lien avec la pandémie qui sévit actuellement, les programmes suivants sont suspendus:

Les Échanges azimut œuvrent actuellement à développer des échanges virtuels pour les élèves du secondaire et les enseignant-e-s au primaire. Des informations à cet effet seront disponibles à l’hiver 2021.

#echangesazimut | Le blogue

# Pérou # Programme de stages internationaux pour les jeunes

Arequipa, la merveilleuse

Amélie Morin

Échanges azimut

Grâce aux 3 jours fériés additionnés à la fin de semaine des Fiestas Patrias, durant laquelle se célèbre l’Indépendance du Pérou, mes amies et moi avons pu nous envoler à la découverte de la deuxième plus grande ville du Pérou et capitale de la région du même nom : Arequipa.

Arequipa m’a complètement charmée! Elle est surnommée la Ville Blanche en raison de la pierre de taille volcanique (sillar) de couleur crème-gris — un travailleur de la carrière de sillar que nous avons visité a bien insisté sur cette couleur — utilisée pour sa construction à l’époque coloniale. Située au sud de la côte péruvienne à 2 335 mètres d’altitude, elle est entourée de montagnes et de trois imposants volcans, dont un actif, en dormance, qui pourrait se réveiller à tout moment. Malgré qu’elle soit habitée par près d’un million et demi d’habitants, la ville est tranquille et paisible. On y remarque le contraste avec les bruits de klaxons et de sirènes de Lima. Son ciel est également dominé par un soleil éternel.

Sa grande Place d’Armes est certainement la plus belle au pays. C’est là qu’est édifiée l’impressionnante Cathédrale Notre-Dame d’Arequipa, dans laquelle on retrouve une statue en bois représentant le diable qui en fait sa particularité. Elle est aussi très jolie le soir, toute illuminée.

Lors de notre première journée, après une petite visite au Marché San Camilo, situé à quelques minutes de marche de la Place d’Armes, un tour gratuit à pied de la ville nous a permis de découvrir d’autres très beaux endroits, dont de petites ruelles à l’espagnole bordées de pots de fleurs. Nous avons aussi visité l’un des nombreux belvédères de la ville, d’où on peut admirer les majestueux volcans qui l’entourent. Pour nous rafraîchir, nous avons essayé le queso helado, une crème glacée artisanale typique d’Arequipa.

En sortant un peu de la ville — ce que nous avons fait avec des tours organisés très abordables — on se rend compte que la grande région d’Arequipa est tout aussi magnifique. Les coulées de lave laissées par le volcan Chachani il y a de cela on ne sait combien de siècles ou de millénaires permettent l’extraction de sillar, dont on trouve plusieurs carrières. L’une d’entre elles, plus touristique, présente une sculpture dans une paroi de pierre rappelant la cité antique de Pétra en Jordanie. Nous avons aussi pu marcher à l’intérieur d’un petit canyon marqué de pétroglyphes!

Parlant de canyon, nous en avons visité un autre, le plus profond au monde, étant presque deux fois plus profond que le Grand Canyon. Le Canyon du Colca, situé à quelques heures de transport de la ville, offre un paysage désertique à couper le souffle. Lors d’un arrêt à un belvédère naturel, nous avons pu observer des condors de très près! C’était magique. La Vallée du Colca m’a encore plus émerveillée. On peut y observer la rivière du Colca couler à travers les innombrables terrasses toujours exploitées par les locaux. De petits arrêts dans des villages de la vallée nous ont permis de prendre de belles photos avec des dames péruviennes aux costumes traditionnels et leurs amis lamas et alpagas.

Sur la route du retour, nous nous sommes arrêtés à un belvédère à près de 6 000 mètres d’altitude d’où nous avions une vue incroyable sur 5 ou 6 des 12 volcans de la région. Nous avons finalement eu la chance de voir un troupeau de vigognes, un animal sauvage typique des hauts plateaux de la cordillère des Andes. Quel dépaysement!

Lors de notre dernière journée, de retour en ville, nous avons visité le magnifique Monastère Santa Catalina, l’endroit parfait pour prendre de superbes photos dignes d’Instagram. Cet endroit délimité par de grands murs est en fait « une ville dans la ville », comme ils disent. On y retrouve plusieurs petites rues aux murs colorés de rouge brique, de bleu ou de blanc, des cours agrémentées d’arbres et de plantes, une jolie fontaine, des pièces de musée et d’exposition d’œuvres d’art et même un système antique de blanchisserie.

Arequipa est vraiment surprenante par tout ce qu’elle a à offrir. Certains de ses bâtiments ont notamment une architecture baroque aux détails impressionnants. La ville regorge aussi de beaux parcs, de petites cours intérieures et de terrasses. Nous avons mangé dans différents restaurants permettant une variété de choix, dont des plats typiques de la région. Nous avons également passé du bon temps dans de petits cafés aux concepts uniques et nous avons passé des heures, réellement, dans un petit marché d’artisanat et dans les nombreuses petites boutiques souvenirs qu’on retrouve au centre de la ville. J’ai aussi pris du soleil et beaucoup trop de photos!

« Arequipa est si belle qu’elle sera bien dure à battre par mes prochaines destinations. »

 
Retour au blogue

Partage ton histoire d'échange sur notre blogue!

Soumettre un article